LA MISSION SAHEL 2014 AU JOUR LE JOUR

Le mardi 15 juillet 2014 à 8 heures 15, le convoi des « Camions de l’Espoir » composé de  4 véhicules :

1 camion TRM 4000 avec remorque et 3 véhicules 4x4, avec 8 bénévoles (3 rejoindrons la mission au Maroc le 20 juillet) est en place sur la « Promenade » à VERFEIL, prêt au départ.


Comme les années précédentes cette opération de solidarité qui aura lieu au bénéfice des populations du Sud marocain du 15 au 31 juillet 2014 comportera 2 volets :


- 1) la livraison de quelques 50 m3 de matériels divers pour handicapés (chaises roulantes – cannes anglaises – prothèses etc..) matériel informatique – fournitures scolaires – vêtements – à l’association reconnue d’utilité publique « RIBAT AL FATH » à RABAT et au centre d’hébergement d’OUNAGHA ainsi que 15 colis de vêtements et fournitures scolaires de l’association SOROPTIMIST – ARIANE de TOULOUSE pour leurs correspondants d’AGADIR.


- 2) la remise en état, en accord avec les Autorités locales, d’une école rurale au douar ROUISSATE – Commune d’OUNAGHA à 20 km d’ESSAOUIRA.


Lors de sa mise en place, le Convoi est accueilli, comme lors de chaque départ, par de très nombreux amis venus apporter leur soutien en partageant le café et les croissants préparés par Yvette, Simone, Danielle, Dèdée et Anne-Marie

A 8 heures 45, le Père BOYER, Curé de VERFEIL procède à la bénédiction du convoi.

A 9 h 05, sous la conduite de son Président, Raymond DEMATTEIS, le convoi prend la route pour le MAROC via l’Espagne.

<<<<<<<

Matériel médical et vélos pour l’association RIBAT AL FATH à RABAT

A 8 heures, le convoi reprend la route, l’embarquement sur le ferry le « KATEGAT » étant programmé pour 12 h. La journée de la traversée est toujours une épreuve pas facile. Il faut se trouver tôt au port, effectuer les formalités de sortie d’Europe, puis embarquer. Le trafic entre les deux continents est toujours très important, les bateaux sont rarement à l’heure.





Jeudi 17 juillet


Vendredi 18 juillet


Samedi 19 juillet

A 11 h le convoi arrive à RABAT,au siège de l’association RIBAT AL FATH.


Le déchargement est effectué.

 

Après un rapide déjeuner sur le pouce, le convoi, reprend la route pour le douar ROUISSATE – Commune d’OUNAGHA  où se situe l’école à réhabiliter, à plus de 400 km.


Le souci majeur des chauffeurs du convoi  est de ne pas rouler de nuit car les routes sont souvent encombrées  de moyens de transport les plus divers, ânes – dromadaires – vélos - motos, souvent lourdement chargés et pas toujours éclairés.



A 21 heures, le convoi arrive au douar ROUISSATE. Les « Camions de l’Espoir » sont accueillis par M. ARISSA Président (maire) de la Commune d’OUNAGHA qui malgré le ramadan a tenu a être présent à notre arrivée.


Le bivouac est installé dans la cour de l’école du douar ROUISSATE. Nous recevons, à 21 h 30, la visite du représentant du Caïd d’OUNAGHA.


A 23 heures extinction des feux. Le convoi depuis la station de MELOUSSA a parcouru 700 km pour arriver à destination.

Réveil 6 heures – après le déjeuner – toute l’équipe est au travail pour le déchargement des matériels et la préparation du chantier.


Les équipes se mettent en place pour :

- Vider les 3 salles de classes de leur mobilier, les tables d’écolier et les bancs seront  lessivés.

- Commencer le ponçage des parties bois à peindre – lessiver les murs intérieurs des salles, identifier le nombre de vitres à remplacer aux fenêtres – équiper les toilettes qui viennent d’être construite,

- Commencer la réparation du toit et procéder au remplacement des plaques d’isolation du plafond des classes détériorées par les infiltrations d’eau de pluie.

- Mettre en place l’installation électrique dans les 3 salles avec un hublot au dessus de chacune de 3 portes d’entrée des  classes.

- Préparer le raccordement au réseau.

- Construire une marche pour faciliter l’accès au perron qui dessert les classes.

- Implanter le mat destiné à recevoir le drapeau marocain.

Il est également procédé à la remise d’une dizaine de petits vélos d’enfants à un couple mixte franco-marocain , dont le mari français et retraité a aménagé dans sa propriété un véritable centre de loisirs qu’il anime bénévolement au bénéfice des enfants du petit douar voisin où il est domicilié.




Dimanche 20 à jeudi 24 juillet


Le chantier est achevé jeudi 24 juillet au soir !!!

Le départ de Verfeil attire toujours une foule d’amis venus soutenir la mission et partager un petit déjeuner convivial.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour accéder

à l’article paru sur « la Dépêche du Midi »

Bénévoles 2014

Cliquez sur l’image pour faire connaissance     avec l’équipe de l’opération Sahel 2014


Mardi 15 et mercredi 16 juillet

Le convoi quitte VERFEIL, le 15 juillet 2014,  pour le port d’ALGECIRAS d’où il embarquera pour TANGER MED, au MAROC de l’autre côté du détroit de Gibraltar. Le convoi, depuis plusieurs années, grâce à la générosité des A.S.F. pour la France et de la Société ABERTIS pour l’Espagne emprunte gratuitement les autoroutes jusqu’au  port d’embarquement pour le MAROC.


Le premier bivouac a lieu, après 760 km parcourus, sur l’aire d’autoroute de PICASSENT non loin de VALENCE.


Le 16 Juillet 2014 à 7 heures 30, le convoi qui roule groupé à la vitesse du camion reprend la route. Il traverse quelques paysages somptueux.


A 16 heures 15, sur la route qui va d’ALMERIA à MALAGA, crevaison de la roue arrière de la remorque. L’an passé, la roue arrière gauche de la remorque avait également été l’objet d’une crevaison pratiquement  au même endroit, coïncidence ! Le convoi repart, sans encombre, après une rapide réparation.


A 20 h 30, après 721 km parcourus en 13 h, l’équipe installe son bivouac pour la nuit sur l’aire d’autoroute «Les Hauts de Malaga », après MALAGA, à quelques 80 km du port d’ALGECIRAS.



Après 1 h 55 de traversée, nous débarquons à TANGER MED (MAROC) à 12 h 45 heure locale. Nous mettons nos montres à l’heure marocaine – moins 2 heures.


Le convoi qui dispose de toutes les autorisations nécessaires signées du Directeur Général des Douanes au MAROC s’attend, comme d’habitude, à passer au terme d’environ deux heures de formalités, mais ironie du sort nous sommes pris dans un imbroglio administratif qui prend fin à 20 heures 30. Les relations de confiance établies depuis des années entre l’Administration et les «  Camions de l’Espoir » ont permis de régler cet imbroglio.


Pendant toute la durée des formalités menées par le Président de bureau en bureau, le convoi, attend patiemment au soleil. Ce sont là les aléas de nos missions.


Le convoi, toutes formalités accomplies, a quitté le port à 20 h 30 et s’engage sur l’autoroute en direction de RABAT. A 21 h 30, l’équipe s’arrête sur l’aire de MELOUSSA et installe le bivouac pour sa première nuit en terre marocaine.

Le bivouac installé, pour compenser la fatigue de l’interminable attente de l’après-midi, le Président des «  Camions de l’Espoir » offre à l’équipe un délicieux TAGINE au snack de la Station de MELOUSSA .



Nous embarquons avec retard et le « KATEGAT » lève l’ancre à 12 h 50.


<<<<<<<<<<<<<


La nuit a été courte – le réveil tôt – à 6 h 40 le convoi, quitte la station de MELOUSSA pour reprendre la route en direction de RABAT, capitale du MAROC où doit avoir lieu la plus importante livraison.


L’école au commencement du chantier


>>>>>>>>>>>>

Le dimanche 20 juillet voit arriver 3 autres bénévoles, un adulte et deux adolescents, venus par avion à leurs frais. Sitôt arrivés, ils s’intègrent dans les équipes et se mettent au travail.

La réhabilitation de l’école et la mise en place de l’installation électrique avancent à grands pas dans une excellente ambiance, selon un rythme immuable :

Lever 6 heures au son de « debout les petits loups – le café est servi » (Raymond DEMATTEIS est le premier levé, rasé de frais, déjà opérationnel, il a déjà mis l’eau à bouillir  pour le café du petit déjeuner),

Le petit déjeuner occupe la première demie heure de la journée, c’est l’occasion également d’un petit « briefing » la journée s’arrête à 19 heures – 19 h 30 avec une pause d’une heure et demie pour le déjeuner à midi.

A ce rythme, le jeudi soir, le chantier est terminé. L’école « est finie !! »

Les façades extérieures, les salles, les planches de rives, les boiseries ont été entièrement repeintes sur deux couches – les vitres cassées remplacées ainsi qu’une fenêtre défectueuse. La salle affectée aux préscolaires a été décorée de personnages de B.D. par Baptiste, l’un des adolescents bénévoles.

Les plaques défectueuses du toit et des plafonds on été  remplacées.

Tout le mobilier lessivé, a été remis en place dans chacune des classes. L’installation électrique raccordée au réseau fonctionne, les enfants désormais bénéficieront de l’éclairage diffusé à l’aide de deux rampes par salle. Un miroir a été installé dans les toilettes des filles. Une marche a été construite.

Le mat supportant  le drapeau a été installé. Dans chaque école rurale, le rassemblement s’effectue chaque matin devant le drapeau. Les enfants entonnent le refrain de l’hymne national avant d’entrer en classe. Ce mat et le drapeau manquaient, ils étaient souhaités. « Les Camions de l’Espoir » ont réalisé ce souhait.


Cliquez sur cette image pour voir

les photos du chantier

Le chantier en images

Retour à l’accueil

Voir le chantier en images

Postuler pour participer à une mission